Huiles de 1971 à 1980


«  Avec un incessant et formidable ruissellement de toutes les lumières possibles, Bernard Loriot, peintre de Honfleur, est de retour dans sa ville natale. Ciels tantôt taillés dans l'éblouissement des saphirs, tantôt pétris de soufres infernaux, chauds et aveuglants. Atmosphères lourdes, flambantes et cuisantes qui semblent s'exhaler de fantastiques fournaises, Loriot peint des vues de Honfleur, de Venise ou de Bruges, des aspects de Paris où la forme devient cauchemar, la couleur devient flammes, laves et pierreries, la lumière se fait incendie. Le dessin contour précisant le sujet et suggérant le volume est banni. Loriot ne représente pas les formes et les couleurs telles qu'il les croît être, mais telles qu'il les voit sous l'action déformante de la lumière. Il donne de plus en plus de primauté à la couleur et adopte une écriture de plus en plus libre. D'une facture extrêmement elliptique et d'un raffinement de tons étonnant, le peintre, non content des mouvements volants et des couleurs furieuses, modèle par hachures vibrantes. » ( E.C ; Bernard Loriot : la fête de la couleur ; mai 1977)
Les arbres bleusSur la plage de Deauville Marché à DeauvilleLe pont des belges à DeauvilleBrume sur TrouvilleLes parasols à Trouville Les roses Cathédrale de Chartres VeniseLa lieutenance Saison 75 à TrouvilleVenise : la gondoleSaison à Blonville Veniseles pommiers en fleur Fleurs au foulard rougeRetour de pêche à Trouville La cour royale à VersaillesNeige sur HonfleurCorbeille de fruitsLe bassin de la chasse à Honfleur